LA RÉVOLUTION DES EFFERVESCENTS

Fabrice chaudier

La Cava passe devant

Après avoir perdu sa place de numéro 1 mondial des effervescents au profit du Prosecco italien, le Champagne se voit dépasser par le Cava espagnol.

Avec 156 millions de bouteilles écoulées, le Cava chipe la deuxième place pour 7 millions de cols. L’italien caracole en tête avec 273 millions de bouteilles, un record pour ce produit qui a doublé ses ventes à l’international en moins de 10 ans (Chiffres 2017 OIV communiqués par l’OeMv).

La stratégie des concurrents européens du Champagne se rapproche de celles des vins tranquilles : une agressivité commerciale forte pour conquérir des parts quantitatives. A ce jeu, les deux marchés voient se produire des résultats équivalents : Italie et Espagne dépassent la France dans le but de marginaliser sa place à l’export.

Une valeur préservée

Cependant, on ne peut établir de comparaison en terme de prix : à près de 19€ la bouteille, le Champagne reste deux à trois fois plus cher que ses “équivalents” ; sa part de marché qualitative ne se dément donc pas.

Pourtant, guette une évolution semblable à celle des vins tranquilles ; une fois établi leur leadership volumique, Cave et Prosecco mettent en place des segmentations destinées à accroître leur valorisation : Reserva et Gran Rserva pour les Cava, origines géographiques différenciées pour les Prosecco (distinguées entre DOC l’équivalent des IGP françaises et DOCG pour les AOC).

Cette compétition s’inscrit dans un potentiel de production de plus en plus proche (autour de 30 000 hectares pour chaque zone).

Un challenge commercial à relever pour les champenois, soucieux de maintenir leur image et leur position.

                 

https://fr.linkedin.com/in/fabrice-chaudier-1ab68048
https://www.instagram.com/fabricechaudier/?hl=fr
https://www.facebook.com/people/Fabrice-Chaudier/1221544866
https://fabricechaudier.fr/contact/

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?