200 000 HL DÉCLASSÉS EN VIN DE TABLE ?

Vins de Bordeaux

Des mesures pour sauver l'appellation Bordeaux

Face à une chute sans précédent des ventes (repli de 405 200 hectolitres entre 2017/18 et 201/19), le syndicat des Bordeaux a proposé lors d’un Conseil d’Administration un plan de sauvetage : sa philosophie apparaît simple, rééquilibrer l’offre et la demande.

Ainsi, il a été proposé d’arracher 5 000 hectares (refus des administrateurs) et voté un déclassement de 200 000 hectolitres d’AOC en VSIG (vin de table ou vin de France) ; les surfaces déclassées (au minimum 3 600 ha) devront le rester pendant 3 ans ; les producteurs seront “indemnisés” à hauteur de 40€ de l’hl (un coût global de 8 millions d’€) ; autre contrepartie, les réserves seraient levées et les rendements augmentés (mais il n’est pas préciser de combien) en cas de réussite du repli.

Pour financer ce dispositif et établir un “plan de relance commercial” qui reste à définir, un fond de soutien est planifié qui augmente les CVO (cotisations des producteurs) de 2,14€ / hl / an.

Contrastes et contestations

Lire les articles de presse en cliquant sur les liens :

France3 ;

Vitisphère.

                 

https://fr.linkedin.com/in/fabrice-chaudier-1ab68048
https://www.instagram.com/fabricechaudier/?hl=fr
https://www.facebook.com/people/Fabrice-Chaudier/1221544866
https://fabricechaudier.fr/contact/

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?