LE MARCHE DES EXPORTATIONS RESISTE

-0,6% en volume sur les 9 premiers mois.

En octobre l’OIV avait publié les premiers chiffres du marché “sous Covid” arrêté au 1er semestre (relire ici) : le marché international d’exportation se repliait de de 6,4% en volume et de -12,4% en valeur. Un résultat somme toute assez satisfaisant alors que le monde s’était quasiment arrêté 2 mois (sur 6).

L’interprofession espagnole affine cette approche en donnant un état des lieux à fin septembre : la contraction en volume est quasi nulle (-0,6%) et la baisse en chiffre d’affaire se réduit de moitié (-6,6%).

Encourageant donc, à l’aune des soubresauts géopolitiques (taxe Trump, guerre commerciale sino-américaine, Brexit, etc.) qui semblaient vouer le marché du vin à une année très sombre.

Toujours les mêmes gagnants, toujours les mêmes perdants.

La France à la traine sous performe toujours, alors que les autres acteurs européens et sud américains surnagent :

En valeur aussi :le marché en valeur

                 

https://fr.linkedin.com/in/fabrice-chaudier-1ab68048
https://www.instagram.com/fabricechaudier/?hl=fr
https://www.facebook.com/people/Fabrice-Chaudier/1221544866
https://fabricechaudier.fr/contact/

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?