LES GAGNANTS ET LES PERDANTS.

2019

1er semestre 2020.

De janvier à juin 2020, alors que le monde s’est quasiment arrêté 2 mois (sur 6), le marché international s’est replié de 6,4% en volume. Dans ce contexte si particulier, les forces et les faiblesses de chaque pays s’accentuent : ainsi l’Italie n’a perdu que 2% ses exportations, l’Argentine a bondi de 52%, alors que France (-10%) et Espagne (-11%) font grise mine.

En valeur, la tendance est plus forte : -12,4%. En effet, la crise, comme souvent, a mis en avant les grands formats (BIB) et les produits d’entrée de gamme. Mais là encore, certains s’en sortent beaucoup mieux (Italie -4%, Espagne -7%) quand la France s’effondre (-21%) voyant le modèle de ses grands vins remis en question.

Des enseignements seront à tirer plus tard.

Sans données sur la consommation, il est urgent de ne pas sur réagir : le marché semble résister à la crise ; car dans ces chiffres d’export, les vins effervescents sont très touches alors que les vins tranquilles eux se maintiennent.

Si la “perte” de la restauration est irrattrapable, la dynamique des circuits courts (vente directe, internet, livraisons), le rebond de la grande distribution laissent entrevoir une situation macro économique moins dégradé que prévu.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour découvrir les chiffres du marché d’octobre 2020.

Point marché octobre 2020

                 

https://fr.linkedin.com/in/fabrice-chaudier-1ab68048
https://www.instagram.com/fabricechaudier/?hl=fr
https://www.facebook.com/people/Fabrice-Chaudier/1221544866
https://fabricechaudier.fr/contact/

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?