Une tendance qui s'accélère

D’après Rayon Boissons (voir le site), le panel Nielsen des foires aux vins 2018 montre une chute des ventes de 4,4% qui traduit une poursuite de l’érosion volumique du 1er évènement promotionnel annuel du linéaire.

La nouveauté réside dans l’érosion parallèle du chiffre d’affaires généré (-22,7 millions d’€ soit -2,1% en valeur). Les vins tranquilles sont ceux qui souffrent le plus de cette situation.

Les vins bio tirent leur épingle du jeu (+10,1%) mais la période leur a été nettement moins favorablement que le reste de l’année (où ils progressent de presque 20%).

Enfin les Bordeaux sont les plus touchés depuis les rouges génériques jusqu’aux grands crus.

Une formule à renouveler ?

L’évènement a du mal à évoluer et donc à recruter de nouveaux consommateurs : seul l’enseigne Lidl a innové ces dernières années avec une offre plus courte et des volumes vendus en un temps record ; elle a aussi relancé des foires au rosé ou de Noël. Mais au-delà, comment intéresser autour d’une période sensible et dans un circuit de distribution à la peine ?

Le salut vient peut-être du multicanal : les drive voit leurs commandes croître encore (+4%) et ils offrent une alternative crédible.

Mais les enseignes doivent retrouver des idées, inventer, créer une dynamique qui leur manque cruellement depuis des années.

                 

https://fr.linkedin.com/in/fabrice-chaudier-1ab68048
https://twitter.com/fabricechaudier
https://www.facebook.com/people/Fabrice-Chaudier/1221544866
https://fabricechaudier.fr/contact/

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?