UNE STRATÉGIE EN QUESTION

Rebelote !  A force de se répandre dans les médias à coup de formules chocs (“le vin n’est pas un alcool comme les autres”, “il faut cesse d’emmerder les Français” (avec la loi Evin), gouvernement et Président ont rallumé la flamme anti-vin.

Du coup, se repose pour la millième fois, le poids réel du “lobby” du vin en France, sa capacité à impacter la consommation, la jeunesse, à tordre le ras aux actions de santé publique.

Plutôt que de nourrir cette polémique aussi sempiternelle qu’exaspérante tant elle semble simpliste, il semble essentiel de rappeler contexte, démarche et résultat de la politique des filières quant à leur communication.

S'opposer

Pour défendre la place économique du vin en France, son “lobby” (Vin et Société, une association qui a 4 salariés ! voir le site vinetsociete)éploie une démarche d’information équilibrée et louable (promouvoir la consommation responsable) tout en affrontant pied à pied, la puissante Anpaa (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie ; anpaa.asso) et chaque campagne du ministère de la santé.

Résultat : le vin est (presque) leur seule cible ! Avez-vous déjà vu un verre d’alcool (de pastis, de whisky) ou une choppe de bière sur une affiche ? Tire-bouchon, bouteille de vin, verre à pied… eux accompagne chaque visuel, chaque slogan.

L'autre lobby

Invisible (taper “lobby de l’alcool” sur votre moteur de recherche et vous le constaterez), le lobby des alcooliers a choisi une toute autre approche ; soutenir, financer les initiatives (distribuer des alcootests, promouvoir les “capitaines de route”, offrir à ces derniers des consommations sans alcool, etc.). Ainsi, absous de beaucoup des maux qu’ils engendrent, les alcools dits forts, passent bien mieux entre les fourches Caudines.

Un exemple à suivre ?

Au Québec, une association de droit privé et sans but lucratif Éduc’alcool propose un modèle bien différent.

Elle “regroupe des institutions parapubliques, des associations de l’industrie des boissons alcooliques et des personnes de la société civile provenant de divers milieux (universités, journalisme, santé publique, monde des affaires) qui, mettent sur pied des programmes de prévention, d’éducation et d’information pour aider jeunes et adultes à prendre des décisions responsables et éclairées face à la consommation de l’alcool et agir sur les contextes de consommation. Le slogan d’Éduc’alcool résume bien son engagement sociétal : la modération a bien meilleur goût.”

A méditer…

                 

https://fr.linkedin.com/in/fabrice-chaudier-1ab68048
https://twitter.com/fabricechaudier
https://www.facebook.com/people/Fabrice-Chaudier/1221544866
https://fabricechaudier.fr/contact/

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?